La face cachée de l'industrie du cosmétique

L'industrie du cosmétique est malheureusement comme beaucoup d'industries de nos jours: polluante ! On vous donne quelques conseils pour consommer des cosmétiques de façon responsable !

Les produits cosmétiques sont des substances destinées à être appliquées sur le corps et/ou sur le visage dans le but de le nettoyer, de le corriger, le protéger et le parfumer.

L’industrie cosmétique est gigantesque : entre les produits de maquillage, de douche et les soins corporels, cela représente un secteur très dynamique pour l’économie française. Un Français moyen dépenserait par an 250 euros de produits cosmétiques. Le secteur est de plus en plus marqué par le numérique, rien qu’en 2020, 31,3 % des consommateurs ont acheté des produits cosmétiques sur des market-place en ligne grâce notamment à des publicités et des placements de produits faits sur les différents réseaux sociaux.

https://www.groupebmv.com/journal-experts/environnement/logistique-et-distribution-de-produits-cosmetiques-bio/
  • L’industrie des cosmétiques est-elle une industrie polluante ?

Oui et elle l’est et pour de nombreuses raisons : la production, le packaging, l’utilisation de certaines matières premières nocives pour l’environnement, le recyclage des produits…

Lors de la fabrication des produits, un certain nombre de techniques sont utilisées afin de transformer les matières premières. Parmi celles-ci, il y a l'étape d'éthoxylation : il s’agit d’un processus chimique visant à obtenir un liquide mousseux notamment pour les gels douche, les shampoings… Mais également la pétrochimie : le processus chimique permettant d’obtenir des huiles minérales. Ces procédés chimiques utilisés dans la fabrication de cosmétique sont polluants pour les sols et les nappes phréatiques et émettent énormément de CO2 dans l’atmosphère.

De nombreux produits cosmétiques ont parmi leurs ingrédients des composants chimiques polluants à la fois pour l’eau et l’atmosphère. Même lors de l’utilisation du produit et une fois qu’il est fini, son impact sur l’environnement n’est pas neutre : des particules nocives pour l’environnement sont libérées et finissent dans les eaux usées comme les microbilles de plastique qui ensuite mettront des décennies à se dégrader dans la nature.

Photo libre de droit
  • Quel est l'impact des packaging cosmétiques sur l’environnement ?

L’industrie cosmétique utilise énormément d’emballages plastiques. Il y a deux types d’emballage : l’emballage primaire : celui contenant le produit, par exemple, un flacon en verre, un tube, un pot en plastique... Cet emballage-là paraît nécessaire pour utiliser le produit convenablement. L’emballage secondaire : en plus de l’emballage primaire, il s’agit d’une boîte en plastique ou en carton utilisée pour transporter le produit. Il s’agit d’un emballage superflu. Le problème étant que bien souvent, ces emballages sont faits avec des matières peu recyclables, ce qui entraîne une prolifération de déchets et aggrave la pollution.

  • Quel est l'impact des ingrédients cosmétiques sur la faune et la flore ?

Les scientifiques ont voulu analyser l’impact environnemental des produits cosmétiques et ont trouvé des résultats préoccupants : dans de nombreux produits issus de marques célèbres on retrouve une liste d'ingrédients à la fois nocifs pour la santé mais aussi pour l’environnement. Parmi eux les parabènes, les parfums synthétiques, la présence de nombreux colorants, ou encore d’ingrédients perturbateurs endocriniens. Parmi ces ingrédients, il y a :

  • Les silicones : 

Le silicone permet d’apporter au produit un toucher soyeux et donne l’illusion au consommateur que sa peau est lisse. Il existe de nombreux types de silicones, parmi eux : les cyclométhicones sont considérés comme des perturbateurs endocriniens et cancérigènes. En plus d’être nocifs pour la santé, ils sont nocifs pour la flore et la faune. Il y a aussi les silicones lourds qui eux ne sont pas nocifs pour la santé humaine, cependant ils sont mauvais pour l'environnement : ils sont polluants et peu biodégradables. Ils finissent bien souvent dans les eaux usées et les canalisations avant d’être déversés dans les mers et les océans. Le problème étant que les animaux et les plantes vont les ingérer.

  • Les huiles et les  cires minérales :

Les huiles minérales sont obtenues après purification de matières fossiles comme le pétrole ou le charbon. L’huile minérale est un corps gras restant à la surface de la peau, elle est utilisée dans de nombreux produits cosmétiques. Selon les scientifiques, les huiles minérales n’auraient pas de conséquences négatives sur la santé mais plutôt sur l’environnement. En effet, le processus de raffinement des huiles est très polluant et comme souvent, le processus de recyclage est très complexe, ainsi une fois le produit terminé il se retrouve dans la nature.

  • Est-ce que l’industrie des cosmétiques a le droit de tester ses produits sur les animaux ?

Avant les années 2000, il était possible pour les marques cosmétiques de tester leurs produits sur des animaux afin de vérifier, avant de commercialiser, que le produit n'aurait pas d’effets secondaires une fois appliqué sur la peau des individus. Ainsi, de nombreux animaux étaient utilisés et subissaient des injections, des applications cutanées et des vaporisations de produits chimiques. 

Grâce à l’opinion publique et la pression exercée par des associations mobilisées contre la cruauté faite envers les animaux, l’Union Européenne exige depuis 2013 que les tests chimiques faits sur les animaux soient interdits. Cependant encore aujourd'hui certains ingrédients sont encore testés sur les animaux comme l’acide citrique. 

  • Mais alors comment sont testés les produits cosmétiques de nos jours ?

Les produits peuvent être testés sur des cellules humaines ou animales dupliquées de manière artificielle. Ou alors les scientifiques peuvent créer informatiquement des modèles et ensuite comparer les données qu’ils trouvent avec des molécules déjà connues.

  • Quels sont les différents labels en cosmétique ?

Il existe le label slow cosmétique. Les entreprises obtenant ce label répondent à des critères stricts de politique de gestion éthique, humaine et écologique responsable. Ce label garantit ainsi un produit sain et écologique aux consommateurs.

Il existe le label Ecocert : c’est un label écologique qui promeut l’utilisation d’ingrédients biologiques et dont la production a été faite en respectant l’environnement. C’est un label qui permet d’intégrer le concept de « chimie verte ».

Un dernier exemple, le label Nature & Progrès : c’est un label qui assure au consommateur que le produit ne provient pas de matières d’origine animale, qu’il n’a pas été fabriqué avec de l’huile de palme ou avec des techniques faisant appel à de la manipulation génétique. Concernant l’écologie, cela indique au consommateur que l’industrie fait attention à ne pas suremballer le produit et qu’il utilise des ressources renouvelables.

  • Qu’est-ce que la chimie verte ?

La chimie verte est une façon de faire de la chimie tout en respectant les ressources naturelles et l’environnement. C’est une technique de plus en plus utilisée dans l’industrie pour répondre aux nouvelles conformités. La chimie verte apparaît dans le domaine industriel, dans l’agriculture, l’élevage, le secteur énergétique et pharmaceutique essentiellement.

L’objectif de la chimie verte est de réduire la pollution, d’économiser les matières premières non renouvelables au profit de ressources renouvelables et de concevoir des produits moins nocifs pour les consommateurs. La chimie verte fait aussi attention aux conditions de travail des chimistes en leur assurant de travailler en toute sécurité et en limitant la manipulation de produits toxiques.

Source: SurfactGreen
  • Comment acheter mes cosmétiques de façon responsable ?

Voici quelques réflexes à adopter pour consommer responsablement  :

1. Vérifier les étiquettes des produits pour  voir s' ils contiennent des ingrédients nocifs pour l’environnement ainsi que pour la santé. Ainsi, éviter d’acheter des produits contenant des microbilles (car contenant des boules de plastique), des alkyl phénols (détergents polluants et dangereux pour l’environnement), du dioxyde de titane (produit chimique pouvant nuire à votre santé) et enfin les huiles de silicone (nocive pour l’environnement).

2. Acheter un produit facilement recyclable et qui n’a pas été suremballé.

3. Privilégier les produits cosmétiques certifiés par un label écologique et respectueux du bien être des animaux.

Surtout, rester vigilant et bien se renseigner car il peut arriver que certaines marques utilisent des arguments écologiques comme technique marketing afin d’attirer les consommateurs, il s’agit de greenwashing.

Notre application Resilience Green peut vous faire découvrir des marques de cosmétiques éco responsables ! Parmi elles, découvrez FUN!ETHIC, une marque de cosmétique bio 100% française dont les produits sont certifiés Ecocert, Cosmebio, Slow Cosmétique  et sont fabriqués sans être testés sur des animaux. En plus de faire des emplettes, vous aurez aussi l’occasion de soutenir des associations. En effet, lorsque vous effectuez un achat chez nos entreprises partenaires vous bénéficierez d’un système de cashback, une partie de la somme dépensée sera reversée dans votre cagnotte, que vous pourrez allouer à l’association de votre choix.

Profitez de réductions exclusives en faisant vos achats de manière responsable

Notre application de bons d'achat (ÉCO-BONS) est la solution idéale pour ceux qui cherchent à consommer de manière responsable et éthique. Faites vos achats en toute sérénité tout en soutenant les entreprises locales et en profitant de réductions exclusives. Récupérez une partie de vos achats et reversez l'autre à des associations à impact environnemental ou social, c'est le don solidaire.

téléchargez l'application
Vous souhaitez consommer de manière responsable et soutenir les entreprises locales ?
Faites un pas vers une consommation durable avec Resilience Green